top of page

« Il ne suffit pas de se déclarer outré par les attaques du Hamas, il faut couper ses sources de financement »

Il est temps que l’Europe inscrive sur la liste des organisations terroristes les gardiens de la révolution iraniens qui contribuent au financement du Hamas et du Hezbollah, demande, dans une tribune au « Monde », un collectif de personnalités iraniennes et européennes.

Le 6 Octobre, Narges Mohammadi, prisonnière politique emprisonnée a Evin a recu le Prix Nobel de la Paix. Le lendemain, suite a l’offensive menée par le Hamas contre Israël, les parlementaires iraniens célébraient l’attaque, distribuant des gâteaux dans les rues et s’affichant dans un esprit de fête. Au moment où une femme iranienne s’est vue octroyer l’une des plus prestigieuses distinctions de la paix, la République islamique d’Iran cherche la guerre...

Lire la suite de la Tribune sur "Le Monde"

Les personnes à l'initative de cette tribune tiennent à préciser qu'elle a été finalisée le 10 octobre, mais étant donné les délais de publication, elle n’est parue que le 15 octobre. Entre temps, la situation a beaucoup évolué en Israël - Palestine. Il semble donc important de clarifier certains points. Tout en condamnant les attaques terroristes ciblants des civils israéliens, nous condamnons fermement toute forme de punition collective à l’encontre des civils palestiniens de la bande de Gaza, commise par l’armée israélienne. Il est capital de faire la distinction entre le Hamas et la population palestinienne. Il est vital d’œuvrer pour la paix et non pas pour la guerre. 

Signataires : 
 

Francis Allory, membre du Comité national du Mouvement des Progressistes

Mohammad-Ali Amir-Moezzi, professeur d’université

Chirinne Ardakani, avocate

Séverine Auffret, philosophe

Ella Balaert, écrivaine 

Jean-Damien Barbin, comédien

François Bechieau, secrétaire national du Mouvement des Progressistes

Muriel Benisty, enseignante

Sylvina Boissonnas, architecte

Perrine Boutin, maîtresse de conférences (Paris 3)

Fabienne Brugère, philosophe

Brice Cauvin, cinéaste

Jean Couthures, porte-parole national du Mouvement des Progressistes 

Alain Chauteau, membre du Comité national du Mouvement des Progressistes

Leonardo do Costanzo, cinéaste

Delphine Couzi, cadre SNCF

Giovanna Dalla Chiesa, historienne d’art

Anca Damian, cinéaste

Julie Debazac, comédienne 

Leyla Djavadi, avocate

Négar Djavadi, écrivaine

Javad Djavahery, écrivain

Darya Djavahery-Farsi, présidente de l'association "Neda d'Iran"

AIicia Dujovne-Ortiz, écrivaine 

Sepideh Farsi, cinéaste

Dominique Fourcade, écrivain, poète

Geneviève Garrigos, conseillère de la ville de Paris

Elisabeth Garouste, designer

Xavière Gauthier, autrice

Alessandra di Giovanni, consultante commerciale

Martin Goutte, Maître de conférences (Sorbonne Nouvelle)

François Guery, philosophe

Sterenn Guirriec, comédienne

Hossein Hajizadeh Siboni, artiste

Sabine Huynh, écrivaine, traductrice

Francesca Isidori, directrice artistique

Mona Jafarian, présidente de l'association "Femme Azadi" 

René Kassie, co-président.e de "Queers and Feminists for Iran Liberation"

Kian Katouzian, professeure d’histoire

Negin Khazaee, cinéast.e

Gustaw Kolanowski, coordinateur du festival de film de Varsovie

Dienabou Kouyate, membre du Comité national du Mouvement des Progressistes

Laurent Lanyi, conseiller municipal du Mouvement des progressistes (Carrières-sous-Poissy)

Stefan Laudyn, directeur du festival de film de Varsovie

Angelo Laudisa, producteur

Viktor Lazlo, écrivaine 

Catherine Lopes-Curval, peintre

Maryam Madjidi, écrivaine

Sylvie Mateo, enseignante 

Marie Christine Maurel, biologiste, Sorbonne, MNHL

Xavier Maurel, écrivain

Hind Meddeb, cinéaste

Jacqueline Merville, autrice et peintre

Daniel Mesguish, metteur en scène

Mengue M'Eyaà, présidente du Mouvement Civique des Femmes au Gabon

Édouard Mills-Affif, enseignant 

Hura Mirshekari, chanteuse

Pierre Moze, porte-parole national du Mouvement des Progressistes 

Simone Molina, psychanalyste 

Delphine Morel, productrice - réalisatrice

Aïla Navidi, metteuse-en-scène

Elisabteh Nicoli, avocate, co-présidente de l’Alliance des femmes pour la Démocratie

Daria Onyshchenko, cinéaste 

Maria Stefania Pipia, avocate

Ramtin Pourati, assistant réalisateur

Tina Ramah, membre du Comité national du Mouvement des Progressistes

Fatan Rassouli

Caroline Renard, maîtresse de conférences (Université Aix-Marseille)

Alina Reyes, auteure

Dilnur Reyhan, sociologue, enseignante à l’Inalco, présidente de l’Institut Ouïghur d’Europe

Massoud Salari, journaliste

Sabine Savornin, peintre

Pinar Selek, écrivaine

Fabienne Servan-Schreiber, productrice

Monica Seveso, psychomotricienne

Golnar Shahyar, chanteuse

Birgitte Sigmundstad, cinéaste

Claire Simon, cinéaste

Mathias Steinle, maître de conférences (Sorbonne Nouvelle)

Jasmin Tabatabaï, actrice

Remo Tagliacozzo, commissaire aux comptes

Aïda Tavakoli, architecte, présidente de l'association "We Are Iranian Students"

Najat Vallaud Belkacem, ancienne ministre, Présidente France Terre d'Asile

Nelly Verfaille, retraitée

Yveline Vildeuil, retraitée

Christine Villeneuve, co-directrice des éditions des femmes – Antoinette Fouque

Marina Vlady, actrice

Jenny Wenhammar, membre de “Femen – Suède” 

Ewa Więckowska-Miętkiewicz, président du festival de film de Varsovie

He Yuong, écrivaine, Présidente de l'Union des artistes chinois en France

_din condensend_edited.png
bottom of page